Les 5 étapes d’un achat immobilier: le budget

Les 5 étapes d’un achat immobilier: le budget

Les 5 étapes d’un achat immobilier: le budget

Vous souhaitez acheter un bien immobilier mais vous ne savez pas par où commencer. Nous vous accompagnons dans cette démarche, parfois déroutante et sujette à tant d’inquiétudes, en levant toutes incertitudes au regard des tâches à réaliser. Pour arriver à bout de ce projet, nous simplifions le processus à travailler, phase après phase.

Lisez nos conseils en suivant les 5 grandes étapes d’un projet immobilier :

  1. Je détermine le budget prévisionnel de mon projet
  2. Je recherche le bien et je présente une offre d’achat
  3. Je signe l’avant contrat
  4. Je finalise le financement
  5. Je signe l’acte authentique

 

1. Je détermine le budget prévisionnel de mon projet

Votre capacité financière (appelée « calcul de l’enveloppe financière ») doit être estimée dès le début de votre projet immobilier. Cela vous permet de cibler plus précisément vos recherches et surtout, vous ferez preuve de crédibilité auprès des différents interlocuteurs que vous rencontrerez dans vos démarches : Agents Immobiliers, Courtiers,,vendeur particuliers, constructeurs ou promoteurs …

Vous pouvez bien évidemment interroger votre banque à ce sujet. Cependant, à ce stade, il est important de comprendre que chaque banque a ses propres conditions d’octroi et spécificités pour déterminer le montant de cette enveloppe.
Aussi, le courtier en prêt immobilier est le professionnel idéal pour vous accompagner dans cette première étape, car sa parfaite connaissance des organismes bancaires vous permet d’affiner au plus juste et de manière indépendante votre enveloppe financière.

Votre capacité financière est déterminée par :

• L’apport personnel

Il est judicieux de prévoir un apport personnel dans tout plan de financement en vue d’obtenir de meilleures taux d’emprunt. Ces fonds propres peuvent être issus de vos économies, de la participation aux bénéfices de votre entreprise, d’une donation de votre famille.
Dans le cadre d’un projet achat terrain et construction, il faut prévoir un apport personnel de 10 000 euros pour anticiper les intérêts intercalaires et les taxes d’équipements.

• Les revenus

Les organismes financiers sont très attentifs au taux d’endettement de leurs clients, qui ne doit, en principe, pas dépasser 33 % de leurs revenus. Mais dès lors que l’acquéreur dispose de revenus confortables, le banquier tient compte du « reste à vivre » pour accepter un taux d’endettement supérieur.

Comment calcule-t-on son taux d’endettement ?
Le taux d’endettement correspond au ratio de vos charges fixes sur vos revenus. Vos charges fixes sont composées de vos crédits en cours (crédit consommation, automobile, etc..) vos loyers si vous êtes locataires, pensions alimentaires et autres. Concernant vos revenus, la banque ne tient compte que des revenus certains (salaire moyen sur l’année), revenus fonciers et éventuelles pensions alimentaires.

SOIGNEZ VOTRE PROFIL EMPRUNTEUR

Votre priorité : rassurer la banque. La banque est un gestionnaire de risque, il faut donc lui montrer que vous gérez vos finances en bon « père de famille ». Il est conseillé de réduire au maximum vos crédits à la consommation et si possible, solder ces prêts avant de constituer le dossier. Enfin, la tenue de vos comptes sera primordiale :  ne jamais présenter des comptes à découvert, qui envoient un signal négatif à la banque.

Enfin, un profil « épargnant » (assurance-vie, comptes sur livret, etc.) sera fortement apprécié par les banques. Des petits montants placés tous les mois démontrent votre volonté d’épargner : pour se sécuriser en cas d’imprévu ou investir dans limmobilier.


Une fois cette enveloppe définie vous serez en mesure de trouver le bien immobilier correspondant à vos critères financiers.
Vous pouvez passer à la seconde étape : je recherche le bien et je présente une offre d’achat.

Enter your keyword